Qui dit déménagement, dit boîtes, emballage, déballage, mais surtout PAPIER D’EMBALLAGE !

LAtelierboutique 1205159On s’est retrouvé avec une quantité incroyable de feuilles en déballant nos cartons, mais bon, j’étais incapable de les jeter : trop de matière première au potentiel incroyable…  à découvrir !… j’ai donc consciencieusement défroissé chaque feuille de papier qui protégeait la vaisselle, les bibelots, les cadres, pour les conserver jusqu’à ce que je leur trouve une utilité…parce que je SAVAIS que je trouverai un jour quelque chose à faire avec !

Nous voilà maintenant à la belle saison : beaux jours chantants riment avec ménage de printemps, c’est donc l’occasion de faire le vide ou, si, comme moi, on a du mal à jeter (hum hum… ), l’occasion de ranger !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et cette idée de corbeille en papier tombe pile (http://www.designsponge.com/2012/01/sewing-101-recycled-paper-basket.html) : parfaite exploitation de ma montagne de papier ! Cette idée était dans ma banque d’inspiration (https://www.pinterest.com/lateliermtl/) depuis pas mal de temps, il fallait juste que la pulsion du rangement explose !!

Bon, là encore, j’ai mal évalué le temps… surtout qu’une seule corbeille ne me suffisait pas !… J’ai décidé d’en faire 2, ça prend donc 2 fois plus de temps…

Niveau difficulté, c’est assez simple, mais il faut une bonne machine à coudre et beaucoup d’adresse parce que ce bricolage vous donne l’occasion de pratiquer la couture en lignes droites bien bien parallèles !!

Pour une corbeille de – environ…- 23 cm de côté et de 16 cm de haut, j’ai utilisé 11 bandes de papier de 5 cm de large (repliées 11 fois sur elles-mêmes). Mes feuilles faisaient 60 x 84 cm de côté, mais j’ai dû allonger les 3 bandes utilisées sur la hauteur d’une bonne vingtaine de cm parce qu’elles étaient trop courtes pour faire le tour de la corbeille (mauvaise surprise de bricolage…).

Les étapes sont très bien expliquées sur le lien et les photos sont très réussies (soupir…) donc je ne me voyais pas réinventer la roue, mais j’ai quand même fait quelques petites variantes, à commencer par le pliage des bandes : pour éviter de voir les bords disgracieux du papier en fin de pliage, j’ai plié une fois l’extrémité pour la cacher au moment de refermer le papier sur lui-même – hum… pas sûre d’être claire… une photo vaut mille mots :

LAtelierboutique 1205151LAtelierboutique 1205152

Une fois les 11 bandes cousues, on tisse 8 bandes 4 par 4, en s’assurant d’être bien centré – attention aussi au sens du papier, la couture est peut-être moins belle sur l’envers -, et on commence à monter la corbeille avec la première bande rallongée. Dans le lien, ils utilisent de la colle chaude pour fixer les bandes : moi, j’ai préféré utiliser de la colle toute simple (Scotch, UHU, Lepage, whatever !), c’est moins dégoulinant !

LAtelierboutique 1205153LAtelierboutique 1205154

N’oubliez pas votre petit stock de trombones, c’est bien utile pour maintenir le tout en place en attendant que la colle prenne.

LAtelierboutique 1205155LAtelierboutique 1205156

LAtelierbtouque 1205157Pour la finition, vous avez juste à replier les bandes à l’intérieur de la corbeille, soit en camouflant les extrémités dans une bande, soit en collant et repliant l’extrémité après l’avoir raccourcie de quelques centimètres. Les pinces à linge m’ont aussi bien rendu service !!!

Je ne sais pas si un plus grand format serait toujours aussi solide, ça me tente bien d’essayer !

À vous de jouer !

LAtelierboutique 1205158

Vous avez dû vous demander si j’étais en manque d’inspiration, non ? Que nenni ! Je me suis amusée à évaluer qu’avec toute ma collection d’idées de bricolage (https://www.pinterest.com/lateliermtl/), j’ai de quoi occuper les pages de mon blog pour au moins 7 années !!

Seulement la semaine dernière, je me suis cassée les dents sur un projet (http://www.duitang.com/people/mblog/50206023/detail/) … j’avais choisi un petit projet vite vite, qu’on improvise, hop hop hop !… Mais voilà, grand mal m’en a pris… les projets de découpage en papier sont fourbes : ils paraissent simples au premier coup d’oeil, mais ils ne se laissent pas mettre en petits morceaux facilement !!

LAtelierboutique 1603155J’avais donc décidé de créer ce joli cadre : d’aucuns trouveront que j’ai un sens des priorités très questionnable, étant donné que la plupart des murs de notre maison sont encore loin de pouvoir accueillir quoique ce soit… mais j’ai adoré le motif, les harmonies de couleurs, et l’apparente simplicité de réalisation !…

J’avais collecté à Montréal tout plein de cartes d’échantillons de couleurs (vive Canadian Tire et Home Dépôt !!), donc j’ai pioché dans ma collection pour trouver de jolies harmonies – là, je vous donne un truc que je tiens de Charlotte Hosten (http://www.charlottehosten.com) lors d’un atelier… à L’Atelier : feuilletez un magazine de mode, de déco, et analysez une page qui vous a accroché l’oeil en repérant les couleurs qu’on y trouve, vous aurez votre harmonie de couleurs !

J’ai ensuite découpé des triangles de 2cm de base et 3cm de hauteur, mais ça s’est avéré être un mauvais choix – vous comprendrez plus loin pourquoi ! – j’ai donc légèrement agrandi les mesures : 2,5cm de base et 3,8cm de hauteur. Armez-vous de bons outils : un crayon bien aiguisé, une lame bien affutée et un éclairage bien adapté, l’idée est d’obtenir des triangles les plus semblables possibles.

LAtelierboutique 1603151LAtelierboutique 1603152LAtelierboutique 1603153

Je me suis un peu laissé emballer par le découpage : pas la peine de dévaliser les petits cartons du rayon peinture de Canadian Tire, vous n’avez pas besoin d’une centaine de triangles !!

Ensuite j’ai dessiné l’espace du cadre à couvrir et j’ai commencé à coller mes petits triangles les uns à côté des autres. Mais au bout de trois rangs, il était flagrant que ma méthode n’était pas la bonne !!… Tout était croche : la disposition des triangles, la ligne des rangs… mes filles auraient mieux réussi !…

Et là, après avoir méticuleusement coupé mes petits triangles, j’ai baissé les bras et laissé décanter ma peine quelques jours… j’avais perdu une bataille, mais pas la guerre : j’ai agrandi mes triangles pour limiter les risques de mauvaise découpe (1/2mm suffit à tout déséquilibrer…) et surtout tracé dans mon cadre des droites qui allaient me servir de guide ! Ça tient du bon sens, mais des fois on veut griller des étapes pour aller plus vite… et on s’en mord les doigts ensuite !…

Du coup j’ai disposé un à un mes triangles, en suivant religieusement mes lignes, en rabotant par ci, cisaillant par là, et franchement, le résultat en valait la peine !!

À vous de jouer !

LAtelierboutique 1603154

%d blogueurs aiment cette page :